Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Thomas C. Schelling et l’École française de sociologie de l’action collective

Résumé : Cet article est fondé sur une série d’entretiens menés par l’auteur avec Thomas Schelling en 1998, 2004 et 2009. Dans la première partie, l’auteur caractérise ce qu’il considère comme les traits saillants (un mode de raisonnement, un style de théorisation, un mode de recherche empirique…) de ce qu’il propose d’appeler « l’École française de sociologie de l’action collective ». Dans la deuxième partie, il utilise les extraits des entretiens menés avec Schelling pour documenter la proximité du cadre théorique et méthodologique de cette École avec nombre d’éléments qui caractérisent aussi l’approche de Schelling comme spécialiste de la négociation et analyste des dynamiques sociales, approche que Schelling lui-même a appelé « vicarious problem-solving ».
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02967615
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 15 octobre 2020 - 09:52:06
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Erhard Friedberg. Thomas C. Schelling et l’École française de sociologie de l’action collective. Emulations, 2019, pp.65 - 78. ⟨10.14428/emulations.031.05⟩. ⟨hal-02967615⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29