Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Thomas C. Schelling et l’École française de sociologie de l’action collective

Résumé : Cet article est fondé sur une série d’entretiens menés par l’auteur avec Thomas Schelling en 1998, 2004 et 2009. Dans la première partie, l’auteur caractérise ce qu’il considère comme les traits saillants (un mode de raisonnement, un style de théorisation, un mode de recherche empirique…) de ce qu’il propose d’appeler « l’École française de sociologie de l’action collective ». Dans la deuxième partie, il utilise les extraits des entretiens menés avec Schelling pour documenter la proximité du cadre théorique et méthodologique de cette École avec nombre d’éléments qui caractérisent aussi l’approche de Schelling comme spécialiste de la négociation et analyste des dynamiques sociales, approche que Schelling lui-même a appelé « vicarious problem-solving ».
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02967615
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, October 15, 2020 - 9:52:06 AM
Last modification on : Wednesday, October 20, 2021 - 11:49:14 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Erhard Friedberg. Thomas C. Schelling et l’École française de sociologie de l’action collective. Emulations, 2019, pp.65 - 78. ⟨10.14428/emulations.031.05⟩. ⟨hal-02967615⟩

Share

Metrics

Record views

41