Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Décrire et compter : Du bricolage à l'innovation : questions de méthodes

Résumé : On présente souvent les chercheurs en sciences sociales comme partagés, en fonction des outils qu’ils utilisent, entre « ceux qui comptent et ceux qui racontent » (Leca, 2005) : les premiers – tenants des méthodes « quantitatives » – seraient des positivistes capables de généraliser à partir de données macro-sociales ; les seconds – partisans de méthodes « qualitatives » – opteraient pour une démarche plus interprétative laissant peu de place à la généralisation. Aux premiers le soin de mettre en évidence les régularités, aux seconds celui de décrire les singularités. À ces systèmes d’opposition, on en associe souvent d’autres, qui portent non seulement sur les outils, les échelles ou les choix épistémologiques, mais encore sur les matériaux et les thématiques, voire les choix politiques. Pour beaucoup d’historiens français par exemple, le « quantitatif » reste associé non seulement à la construction de courbes et d’indices, mais encore aux questions économiques, démographiques ou de stratification sociale, aux sources « sérielles » (les statistiques du passé ou certains documents administratifs) et à un marxisme, plus ou moins vulgaire, qui relève d’une démarche matérialiste et déterministe. Ces systèmes d’opposition varient selon les disciplines et les pays : ainsi, dans la science politique étatsunienne, « le quantitatif » renverrait plutôt à une modélisation fondée sur le « toutes choses égales par ailleurs » et aux théories du choix rationnel. Mais ils existent partout et structurent une partie des formations, des publications et des carrières. En particulier, bien des revues imposent un choix entre quantitatif et qualitatif, ou bien le recours à des formes particulières de quantitatif, de qualitatif ou d’articulation entre eux. Or ces horizons d’attente peuvent inhiber l’innovation en amont en imposant des protocoles de recherche, obligeant ceux qui s’en écartent à déployer aussi des trésors d’imagination pour mettre en forme et publier leurs résultats (Pratt, 2008) (...).
Complete list of metadata

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01321313
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 7, 2017 - 12:13:41 PM
Last modification on : Friday, October 15, 2021 - 5:20:03 PM

File

2011-lemercier-decrire-et-comp...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Claire Lemercier, Carine Ollivier. Décrire et compter : Du bricolage à l'innovation : questions de méthodes. Terrains et Travaux : Revue de Sciences Sociales, ENS Cachan, 2011, pp.5 - 16. ⟨hal-01321313v2⟩

Share

Metrics

Record views

225

Files downloads

128