Compte rendu de lecture de : L’apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 2013

Compte rendu de lecture de : L’apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique

(1)
1

Abstract

Sommes-nous devenus assez inconscients pour ne plus voir les risques qui nous menacent, comme le laisse entendre ce titre — L’Apocalypse joyeuse — en forme d’oxymore ? L’historien des sciences et des techniques Jean-Baptiste Fressoz s’intéresse, dans ce livre, aux racines historiques de la crise environnementale contemporaine et propose une thèse différente de celle d’Ulrich Beck et Anthony Giddens. Pour ces sociologues, cette crise est le résultat d’une récente prise de conscience, appelée « réflexivité », des dangers induits par la « modernité ». Leur analyse oppose deux modèles de sociétés : celle de la révolution scientifique et technique du XIXe siècle, la « société du progrès », qui a modifié de manière inconsciente son environnement pendant des décennies ; et celle de la crise environnementale contemporaine, la « société du risque », qui a fini par prendre conscience des dangers induits par les erreurs du passé.

Dates and versions

hal-03645400 , version 1 (19-04-2022)

Identifiers

Cite

Ivanne Merle. Compte rendu de lecture de : L’apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique. Sociologie du Travail, 2013, 55 (2), pp.256-258. ⟨10.4000/sdt.12334⟩. ⟨hal-03645400⟩
7 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More