Service interruption on Monday 11 July from 12:30 to 13:00: all the sites of the CCSD (HAL, EpiSciences, SciencesConf, AureHAL) will be inaccessible (network hardware connection).
Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Compte rendu de l'ouvrage 'Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l'Antiquité à nos jours'

Résumé : Il est des mots qui tuent. Symboliquement, par l’ajout d’une remarque assassine qui rompt tout à coup avec l’« espéranto diplomatique » (Jean-Claude Passeron) du parler académique ou lorsque l’intellectuel élabore des mots d’ordre qui préparent le bouleversement révolutionnaire, la guerre ou le massacre, la violence est là, constitutive et en tout cas ordonnatrice du monde intellectuel. C’est cette intuition première qui justifie une entreprise collective et risquée de revisitation d’espaces intellectuels que l’on attaque plus souvent par la face « engagement », par celle de la macrosociologie des champs ou la microsociologie des sociabilités ; si l’on parle des violences, traditionnellement, il s’agit plutôt de celles faites aux hommes de savoir, par le pouvoir ou la cité, par l’ignorance et la bêtise. [Premières lignes]
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03399432
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Sunday, October 24, 2021 - 2:18:18 AM
Last modification on : Tuesday, May 17, 2022 - 4:17:59 PM

Identifiers

Collections

Citation

Emmanuelle Loyer. Compte rendu de l'ouvrage 'Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l'Antiquité à nos jours'. Annales. Histoire, Sciences sociales, Armand Colin, 2010, 65 (2), pp.487-489. ⟨10.1017/S039526490003866X⟩. ⟨hal-03399432⟩

Share

Metrics

Record views

9