Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Rationalisation des pratiques professionnelles en maisons de santé pluriprofessionnelles : le paradoxe d’un exercice libéral sous contraintes

Résumé : Cet article s’intéresse à un nouvel instrument d’action publique qui vise à rationaliser les pratiques des professionnels de santé libéraux dans le secteur des soins primaires en France, les maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), et a pour objectif d’analyser ses effets sur l’exercice libéral et l’autonomie professionnelle. À travers une étude qualitative dans six MSP, nous montrons que les professionnels libéraux s’approprient cet instrument de rationalisation et, ce faisant, parviennent à maintenir leurs pratiques existantes, voire à en développer de nouvelles que les autorités publiques n’ont pas anticipées. Ce processus conduit à un renforcement de la relation d’interdépendance entre professionnels libéraux et autorités publiques : d’un côté, les autorités publiques acceptent l’appropriation des professionnels libéraux car elles dépendent de leur adhésion pour assurer le développement des MSP ; de l’autre, les professionnels libéraux consentent à rendre des comptes aux autorités publiques car ils ont besoin de leur reconnaissance pour assurer la pérennité de leurs pratiques. De cette interdépendance renforcée naît ce que nous appelons un nouveau statut libéral sous contraintes.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02978311
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 26 octobre 2020 - 12:46:34
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Anne Moyal. Rationalisation des pratiques professionnelles en maisons de santé pluriprofessionnelles : le paradoxe d’un exercice libéral sous contraintes. Revue française de science politique, 2019, 69 (5-6), pp.821 - 843. ⟨hal-02978311⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38