Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Comment nos conduites sont-elles orientées ?

Résumé : Dans la théorie sociologique durkheimienne, la régulation de la population s’effectue de façon très différente selon que les individus sont organisés en communauté ou en société. Dans les communautés, la solidarité organique lie les personnes : la conscience collective recouvre la conscience individuelle et le groupe enserre les individus. Dans les sociétés, c’est la solidarité organique qui préside au lien social. La place de chacun est déterminée par un rôle précis dans la division du travail, les différences sont plus nombreuses et les consciences individuelles restent seulement en partie concordantes avec la conscience collective. La régulation est pour Durkheim l’action par laquelle la société aligne les désirs individuels sur les objectifs de la société. Elle permet ainsi de limiter les désirs potentiellement infinis et de légitimer l’ordre social. [premier paragraphe]
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02958575
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 6 octobre 2020 - 09:15:45
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Jeanne Lazarus. Comment nos conduites sont-elles orientées ?. 50 questions de sociologie, Presses Universitaires de France, pp.457 - 465, 2020. ⟨hal-02958575⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21