Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Hecht (Gabrielle), Being Nuclear: Africans and the Global Uranium Trade

Résumé : Dans son premier ouvrage (Le rayonnement de la France : énergie nucléaire et identité nationale après la Seconde Guerre mondiale), l’historienne des sciences Gabrielle Hecht revisitait le lien entre « identité nationale » et « système technopolitique » à travers l’étude de la mise en place du programme nucléaire civil français. Elle postulait en effet que des mises en forme techniques pouvaient induire des modes d’action politique et organiser des rapports sociaux et culturels. Dans Being Nuclear, son attention se porte sur l’extraction et la vente d’uranium africain des années 1940 à 1980, afin d’interroger la définition d’un État nucléaire et de l’« ordre nucléaire global ». Son but est de montrer comment ces processus sont construits par des acteurs aux intérêts divergents, dans des contextes historiques et géographiques spécifiques. [Premières lignes]
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02189175
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, July 19, 2019 - 10:42:27 AM
Last modification on : Friday, October 15, 2021 - 5:20:03 PM

File

2014-cr-blanck-santana.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Julie Blanck, David Santana. Hecht (Gabrielle), Being Nuclear: Africans and the Global Uranium Trade. Revue française de sociologie, Presse de Sciences Po / Centre National de la Recherche Scientifique, 2014, 55 (2), pp.392 - 394. ⟨hal-02189175⟩

Share

Metrics

Record views

90

Files downloads

49