Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Le médicament générique et la relation de soin : Sociologie d’un quiproquo

Résumé : L’introduction des médicaments génériques sur le marché français des médicaments à la fin des années 1990 a profondément modifié la relation qui unissait les patients, les médecins et les pharmaciens. Désormais, les pharmaciens et les patients ont la possibilité de choisir, aux côtés du médecin, la marque du médicament. Mais la comparaison entre le médicament original et sa copie, loin d’aller de soi, suppose d’attribuer une valeur aux produits et aux différentes prescriptions qui structurent cette comparaison : peut-on prendre un médicament pour un autre ? Peut-on prendre un prescripteur pour un autre ? Alors que certains acteurs promeuvent une équivalence généralisée entre les médicaments et entre les prescripteurs, d’autres tentent de maintenir l’ancienne hiérarchie des valeurs. Le quiproquo introduit par les médicaments génériques sert donc de révélateur pour analyser les valeurs qui structurent les comportements des acteurs de santé et l’organisation de la relation de soin.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01491570
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : vendredi 17 mars 2017 - 10:22:08
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53
Archivage à long terme le : : dimanche 18 juin 2017 - 12:44:47

Fichier

1-s2.0-s003802960800143x-main....
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Etienne Nouguez. Le médicament générique et la relation de soin : Sociologie d’un quiproquo. Sociologie du Travail, Association pour le développement de la sociologie du travail, 2009, pp.46 - 63. ⟨hal-01491570⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

284

Téléchargements de fichiers

798