Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les dimensions politiques de la rationalisation des pratiques médicales

Résumé : La controverse analysée dans cet article entend contribuer à améliorer les connaissances concernant les implications politiques de la rationalisation quantitative des pratiques médicales qui traverse la médecine depuis le milieu du XXe siècle. Elle oppose, depuis une vingtaine d'années, la communauté de la cancérologie pédiatrique française, qui s'inscrit dans une approche organisée et normalisatrice de la médecine, à un service qui défend une approche individuelle et empirique. L'étude de cette controverse démontre que les attitudes des patients, peu aidés en cela par certains des principaux protagonistes - dont les médias et les médecins eux-mêmes, sont très ambivalentes vis-à-vis de cette rationalisation. Mais ce cas souligne surtout que les principaux changements concernent pour le moment les relations entre médecins dans la mesure où la rationalisation change le fondement de la légitimité des pratiques médicales et offre de nouveaux outils leur permettant de se juger et se classer entre eux.
Complete list of metadata

Cited literature [68 references]  Display  Hide  Download

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01020613
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, July 8, 2014 - 12:09:50 PM
Last modification on : Monday, March 21, 2022 - 2:49:46 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 11, 2017 - 10:30:17 AM

File

castel2005.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Patrick Castel, Sébastien Dalgalarrondo. Les dimensions politiques de la rationalisation des pratiques médicales. Sciences Sociales et Santé, John Libbey, 2005, 23 (4), pp.5-40. ⟨hal-01020613⟩

Share

Metrics

Record views

286

Files downloads

371