In search of status : mobilities and mobilizations of sudanese asylum seekers in Egypt and Israël (1995-2015) - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

In search of status : mobilities and mobilizations of sudanese asylum seekers in Egypt and Israël (1995-2015)

En quête de statut : mobilités et mobilisations des demandeurs d’asile soudanais en Egypte et en Israël (1995-2015)

(1)
1

Abstract

At the crossroads of the sociology of asylum, the sociology of migration policies and the sociology of social mobilizations, this thesis analyzes the phenomenon of refugees without asylum, and their quests for status which unfold in time and space. By analyzing this issue from the case study of Sudanese exiles in Egypt and Israel, this thesis thus intends to contribute, from areas located in the "South", to the analysis of a globalization of the "asylum policies crisis". Indeed, the systems deployed in these two countries only offer precarious and temporary legal statuses which continually place refugees on the fringes of the right to asylum. Faced with these mechanisms, refugees, often perceived as mere objects of migration policies, are actors in this quest. By demonstrating, resisting, waiting and migrating elsewhere and beyond borders, they act and try to adapt to the different forms of exclusion they encounter, searching ways towards a better future. The quest of status studied here thus appears perpetually fueled by two opposing forces: modes of exclusion which illegalize and make migrants more vulnerable on the one hand; on the other, multiple forms of resistance deployed to counter the exclusions suffered. Based on an ethnographic, transnational and multi-sited study, this thesis therefore reconstructs twenty years of Sudanese quests for status, by observing the different stages of exclusion as attempts of inclusion which structure them and by analyzing the effects of time on reception of migration policies by refugees.
A la croisée de la sociologie de l’asile, de la sociologie des politiques migratoires et de la sociologie des mobilisations sociales, cette thèse analyse le phénomène des réfugiés sans asile, et des quêtes de statut qui se déploient dans le temps et l’espace. En analysant cet enjeu partir du cas des exilés soudanais en Egypte et en Israël, cette thèse entend ainsi contribuer, depuis des terrains situés au « Sud », à l’analyse d’une mondialisation de la « crise de l’accueil ». En effet, les dispositifs qui se déploient dans ces deux pays n’offrent que des statuts juridiques précaires et temporaires qui placent continuellement les réfugiés en marge du droit d’asile. Face à ces mécanismes, les réfugiés, souvent perçus comme de simples objets des politiques migratoires, sont définitivement acteurs de cette quête. En manifestant, en résistant, en attendant comme en migrant ailleurs par-delà les frontières, ils agissent et tentent de s’adapter aux formes d’exclusion qu’ils rencontrent pour tracer leur voie vers un avenir meilleur. La quête statutaire étudiée ici apparaît ainsi perpétuellement alimentée par deux forces contraires : des modes d’exclusion qui illégalisent et précarisent les migrants d’un côté ; de l’autre, de multiples formes de résistances déployées pour contrer les exclusions subies. A partir d’une étude ethnographique, transnationale et multisituée, cette thèse reconstitue donc vingt ans de quêtes d’asile soudanaises, en observant les différentes étapes d’exclusion comme des tentatives d’inclusion qui les structurent et en analysant les effets du temps sur la réception des politiques migratoires par les réfugiés.
Not file

Dates and versions

tel-03879534 , version 1 (30-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03879534 , version 1

Cite

Pauline Brücker. En quête de statut : mobilités et mobilisations des demandeurs d’asile soudanais en Egypte et en Israël (1995-2015). Science politique. Institut d'études politiques de Paris - Science Po, 2020. Français. ⟨NNT : 2020IEPP0027⟩. ⟨tel-03879534⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More