Financing metropolitan infrastructure delivery : the politics of governance in London and New York City - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Financing metropolitan infrastructure delivery : the politics of governance in London and New York City

Le financement de l’équipement en infrastructures métropolitaines : les politiques de gouvernance à Londres et à New York

(1, 2)
1
2

Abstract

Scholars suggest that transnationalization processes fragment policy authority and undermine the governability of national and metropolitan societies. This dissertation analyzes the implementation of four infrastructure projects in London and New York City’s transit and environment sectors to probe collective action capacities in metropolitan territories. It demonstrates that globalization opens structural opportunities for metropolitan governments to reassert policy authority within their territories and infuses governance at sub-sovereign scale with politics. It argues that infrastructure provision is a terrain for power struggles between sovereign and sub-sovereign governments and large firms, in which the trophy is the accumulation of fiscal and financing capacity and legitimate authority over policy spheres. The case studies highlight that skilled metropolitan policy actors use the legitimacy of their offices to formulate policies and forge stakeholder environments in which public and infrastructure finance experts produce the necessary fiscal and financing capacity for infrastructure projects. It concludes that providing public infrastructures today requires state and local actors to create investment settings that forge meaningful relationships with large firms and investors between responsibilities, risks, and rewards.
Des universitaires considèrent que les processus de transnationalisation segmentent l’autorité politique et érodent la capacité de gouverner les territoires aux niveaux national et métropolitain. En analysant la mise en œuvre de quatre projets d’infrastructure à Londres et dans la ville de New York, dans les secteurs du transport et de l’environnement, nous cherchons à démontrer la pertinence de l’action collective dans les territoires métropolitains. Ce travail démontre que la mondialisation ouvre des opportunités de caractère structurel aux autorités métropolitaines pour réaffirmer leur autorité politique au sein du territoire et introduit la possibilité d’exercer la gouvernance par les autorités non souveraines. Il avance l’idée que la dotation d’infrastructures est un terrain où ont lieu des luttes de pouvoir entre les autorités souveraines, les autorités non souveraines et les grandes entreprises où le vainqueur conquiert des capacités budgétaires et de financement, ce qui légitime son autorité dans les sphères politiques. Les études de cas illustrent le fait que les acteurs qualifiés de la politique métropolitaine utilisent la légitimité de leurs services pour formuler des politiques et créer un environnement favorable au partenariat entre la sphère publique et les experts en financement d’infrastructures, acquérant ainsi la capacité budgétaire et financière nécessaire aux projets d’infrastructure. En conclusion, ce travail soutient que la dotation d’infrastructures publiques aujourd’hui requiert la participation d’acteurs relevant de l’État et d’acteurs locaux, pour créer les conditions de l’investissement permettant de forger des relations significatives avec de grandes entreprises et des investisseurs partageant les responsabilités, les risques et les bénéfices.
Not file

Dates and versions

tel-03659189 , version 1 (04-05-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03659189 , version 1

Cite

Francesco Findeisen. Financing metropolitan infrastructure delivery : the politics of governance in London and New York City. Sociology. Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po, 2019. English. ⟨NNT : 2019IEPP0032⟩. ⟨tel-03659189⟩
9 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More