Nature against the State? : the construction and structuring of environmentalism in France from the end of the 1970s until the beginning of the 1990s - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Nature against the State? : the construction and structuring of environmentalism in France from the end of the 1970s until the beginning of the 1990s

La nature contre l'État ? : construction et structuration de l'écologie politique en France de la fin des années 1970 au début des années 1990

(1)
1

Abstract

The 1980s saw the environmentalism become a structured political force, embodied by a political party, and represented at almost all elections. At first, this process is not self-evident. At the end of the 1970s, the environmental movement refused to put in place long-term structures and rejected any prospect of winning power, since the state was most often seen as a cold, technocratic monster, of which it was first of all necessary to reduce the place to free civil society. The change of course began at the turn of the decade and was confirmed in 1984 with the creation of Les Verts. This evolution is due in particular to the European context, the good scores obtained by other European green parties, such as Die Grünen in the FRG, creating a context of favorable emulation. From 1986, the French Greens change their point of view concerning the conquest of power: the candidatures they present are no longer testimony, but are aimed at obtaining elected representatives. This shift is accompanied by a deep reflection on the nature of the Green Party: should it ally with alternative left, or the Socialist Party, or should it remain strictly independent? While they chose to favor this second option, the Greens get good scores, and elected officials, during the municipal and European elections in 1989. The success is such that new parties claiming environmentalism – Génération Écologie – or ecosocialism – L’Alternative rouge et verte – are developing. However, in 1993, a change of majority within the party places the Greens on another path, that of an alliance with the Left.
Les années 1980 voient l’écologie se constituer en une force politique structurée, incarnée par un parti politique, et représentée à presque toutes les échéances électorales. Or, à l’origine, ce processus ne va pas de soi. Encore à la fin des années 1970, le mouvement écologiste refuse la mise en place de structures pérennes et rejette toute perspective de conquête du pouvoir, l’État étant le plus souvent envisagé comme un monstre froid, technocratique, dont il convient avant tout de réduire la place pour libérer la société civile. Le changement de cap s’amorce au tournant de la décennie et se confirme en 1984, avec la création des Verts. Cette évolution est notamment due au contexte européen, les bons scores obtenus par d’autres partis écologistes, comme Die Grünen en RFA, créant un contexte d’émulation favorable. À partir de 1986, les écologistes français changent de point de vue concernant la conquête du pouvoir : les candidatures qu’ils présentent ne sont plus de témoignage, mais visent à obtenir des élus. Ce glissement s’accompagne d’une profonde réflexion sur la nature du parti vert : doit-il s’allier aux gauches alternatives, ou au Parti socialiste, ou doit-il demeurer strictement indépendant ? Alors qu’ils ont choisi de privilégier cette seconde option, les Verts obtiennent de bons scores, et des élus, lors des municipales et des européennes de 1989. Le succès est tel que de nouveaux partis se réclamant de l’écologie – Génération Écologie – ou de l’écosocialisme – l’Alternative rouge et verte – se développent. Pourtant, en 1993, un changement de majorité au sein du parti place les Verts sur un autre chemin, celui d’une alliance avec la gauche.
Not file

Dates and versions

tel-03657669 , version 1 (03-05-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03657669 , version 1

Cite

Sébastien Repaire. La nature contre l'État ? : construction et structuration de l'écologie politique en France de la fin des années 1970 au début des années 1990. Histoire. Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po, 2019. Français. ⟨NNT : 2019IEPP0013⟩. ⟨tel-03657669⟩
9 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More