The empire of expedients : vote buying, repression of electoral fraud and the political system in prewar Japan (1890-1937) - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2018

The empire of expedients : vote buying, repression of electoral fraud and the political system in prewar Japan (1890-1937)

L’empire des expédients : achat de voix, répression des fraudes électorales et système politique dans le Japon d’avant-guerre (1890-1937)

(1)
1

Abstract

This thesis is a reappraisal of salient features of the political and party systems in prewar Japan (1890-1937). Analysis of qualitative and quantitative data on vote buying and governmental interference in electoral campaigns demonstrate that the first practice was massive and generalized; and that the second was systematic. These two practices were tied by a functional relationship since the most common form of governmental interference consisted in a partisan bias in the repression of electoral frauds. The core of electoral politics was a functional set of expedients. The collective actors of this system are characterized as specimens of the “cartel party stratarchic, clientelistic, catch-all” type, many political parties that did not activate any sociological or ideological cleavage. The two electoral expedients bore many systemic consequences and were the most powerful ways of the politicization of social relationships in this society. The concluding chapter is a comparative examination of the characteristics and properties of vote buying in prewar Japan to those of the same practice in other societies, the 19th century United States of America and Britain, or 20th century Latin America and Taiwan.
La thèse consiste en un réexamen des traits saillants des systèmes politique et partisan du Japon d’avant-guerre (1890-1937). L’analyse de données quantitatives et qualitatives sur l’achat de voix et les pratiques d’ingérence des gouvernements dans le déroulement des campagnes électorales démontre que la première pratique était massive et généralisée et les secondes systématiques. L’achat de voix massif et généralisé et les pratiques d’ingérence étaient liés par une relation de complémentarité fonctionnelle, l’ingérence consistant le plus communément en la répression partiale des fraudes électorales. Le système partisan s’ordonnait autour de ce binôme d’expédients. Les acteurs collectifs de ce système furent des spécimens du type « parti-cartel, stratarchique, clientélistes et attrape-tout », des partis qui n’activaient pas de clivage sociologique ou idéologique. Le binôme d’expédients structurants eut de nombreuses conséquences systémiques et constitua la plus puissante des modalités de la politisation des rapports sociaux. En conclusion, les résultats de l’examen de la pratique de l’achat de voix dans le Japon d’avant-guerre sont confrontés à ceux que proposent des études de cette pratique en d’autres sociétés, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni au XIXe siècle ou, au XXe siècle, des pays d’Amérique Latine et Taiwan.
Not file

Dates and versions

tel-03655361 , version 1 (29-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03655361 , version 1

Cite

Guillaume Ladmiral. L’empire des expédients : achat de voix, répression des fraudes électorales et système politique dans le Japon d’avant-guerre (1890-1937). Science politique. Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po, 2018. Français. ⟨NNT : 2018IEPP0005⟩. ⟨tel-03655361⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More