Ces petites différences de genre qui deviennent grandes : le rôle de la compétition - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications LIEPP Policy Brief Year : 2023

Ces petites différences de genre qui deviennent grandes : le rôle de la compétition

(1, 2, 3) , (4, 5)
1
2
3
4
5

Abstract

Gender studies are a very active area of research, particularly in highlighting competition-related differences. Using an original field setting, the game of chess, we benefit from a large and rich dataset to investigate the robustness and heterogeneity of our uncovered gender differences in competition. We find a macro gender gap in every country: there are fewer female than male players, especially at the top, and women have lower average rankings. Moreover, comparing millions of individual games, we find a small but robust micro gender gap: women’s scores are about 2% lower than expected when playing a man rather than a woman with an identical rating, age and country. Using a simple theoretical model, we show how this small micro gap may affect women’s long-run human-capital formation. By reducing effort and increasing the probability of quitting, both effects accumulate to explain a larger share of the macro gap.
Les études sur le genre représentent un domaine de recherche très actif en mettant notamment en évidence des différences liées à la compétition. Grâce à un environnement original, le jeu d'échecs, nous bénéficions d'un ensemble de données vaste et riche pour étudier la robustesse et l'hétérogénéité des différences de compétition entre les sexes. Nous trouvons un écart de genre au niveau macro dans environ 150 pays : il y a moins de femmes que d'hommes, surtout au sommet, et les femmes ont en moyenne des classements inférieurs. En comparant des millions de parties individuelles, nous constatons aussi un écart de genre micro, mais relativement modeste : à niveau, âge et pays égal, les scores des femmes sont inférieurs d'environ 2% à ceux attendus lorsqu'elles jouent contre un homme plutôt que contre une femme. À l'aide d'un modèle théorique simple, nous montrons comment ce petit écart micro peut affecter à long terme la formation du capital humain des femmes. En réduisant l'effort et en augmentant la probabilité d'abandon, les deux effets se cumulent pour expliquer une part plus importante de l'écart macro.
Fichier principal
Vignette du fichier
LIEPP-PB-62-De Sousa-Hollard.pdf (760.37 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-03941242 , version 1 (16-01-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-03941242 , version 1

Cite

José De Sousa, Guillaume Hollard. Ces petites différences de genre qui deviennent grandes : le rôle de la compétition. LIEPP Policy Brief n°62., 2023. ⟨hal-03941242⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More