Sport et religion - Archive ouverte HAL Access content directly
Special Issue Bulletins de l'Observatoire international du religieux Year : 2022

Sport et religion

(1) , (2)
1
2

Abstract

La coupe du monde de football qui se déroule au Qatar fournit l’occasion d’interroger la religiosité du sport. Les débats qui entourent la compétition se concentrent, à juste titre, sur le non-respect des droits humains et sur les enjeux environnementaux. L’angle d’analyse adopté est essentiellement politique. Nous souhaitons dans ce nouvel opus déplacer la focale et concentrer notre étude sur le lien entre sport et religiosité. L’association peut surprendre dans un occident sécularisé. Pourtant, les interrelations entre ces deux mondes sont fréquentes : songeons aux arts martiaux qui entremêlent sport et spiritualité ; pensons au concept de « force morale » qui associe au bien être physique la santé mentale. A l’échelle des relations internationales, ce lien est également manifeste. L’accueil d’une coupe du monde par un pays musulman l’illustre, qu’il s’agisse de l’organisation de l’événement par le Qatar en 2022 ou de la candidature de l’Arabie Saoudite comme pays hôte de cette même compétition, en 2030. Autre exemple : la FIFA autorise le port du voile et du turban lors des matches, alors que la Fédération française de football interdit tout signe religieux ostensible lors d’événements et compétitions sportives organisés par des fédérations. Dernière illustration en date : au Xinjiang, région ouïghoure persécutée avant l’épidémie de Covid, des manifestations se sont produites à la fin du mois de novembre pour dénoncer des restrictions sanitaires plus strictes qu’ailleurs en Chine et sans commune mesure avec les politiques appliquées à l’étranger. La coupe du monde n’est pas étrangère à cette contestation : les images de stade remplis de supporters non masqués, visionnées jusque dans cette région chinoise, ont révélé aux habitants l’extrême dureté du confinement qui leur est imposé. Les trois articles du dossier thématiques éclairent quelques-uns des multiples enchevêtrements entre sport et religion. La première contribution, rédigée par Mahfoud Amara et Youcef Bouandel de l’université du Qatar, s’intéresse aux rapports entre football et foi, avec pour illustration la coupe du monde 2022. Le deuxième article propose une lecture de la diplomatie russe qu’il n’est pas coutume d’adopter. Lukas Aubin, chercheur à l’IRIS, souligne ainsi les liens entre orthodoxie et sport développés par le patriarche Kirill afin de favoriser l’évangélisation de la Russie et par-delà ses frontières. Enfin Gianni Marasà, doctorant à l’université d’Artois, propose de clarifier les débats sur la radicalisation du sport, à partir d’une enquête de terrain menée sur les pratiquants de sports de combat. L’Éclairage(S) est apporté par Hans de Ceuster, conseiller moral en chef des forces armées belges. L’aumônier humaniste présente les particularités de sa fonction et les enjeux de son engagement aux côtés de soldats dans le cadre de la mission AIGLE. Celle-ci réunit des contingents français, belges et néerlandais, sous commandement de la France, déployés en Roumanie à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La Ressource(S) est consacrée au rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits sur la situation au Xinjiang. Rémi Castets, chercheur à l’université Bordeaux-Montaigne, montre que les conclusions de cette étude sont en demi-teinte, dénonçant de possibles crimes contre l’humanité dans cette région, sans pour autant parler de génocide. Son analyse permet de mieux comprendre la contestation qui se déroule actuellement au Xinjiang et qui s’étend à d’autres régions de Chine.
Not file

Dates and versions

hal-03884860 , version 1 (05-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03884860 , version 1

Cite

Alain Dieckhoff, Philippe Portier. Sport et religion. Bulletins de l'Observatoire international du religieux, 40, , 2022. ⟨hal-03884860⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More