Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Mouvement étudiant 1936 et mouvement étudiant 1968 : une comparaison impossible ?

Résumé : Quoi de commun entre les 72 000 étudiants de 1936 et les 440 000 de 1968, sinon, peut-être, l’existence d’une même organisation représentative, l’Unef ? Mais, sous la continuité du sigle, est-ce bien de la même organisation qu’il s’agit ? En 1936 elle touche 16 000 des 72 000 étudiants et, en 1967/ 1968, ne groupe pas plus qu’un étudiant sur dix. Si on ne peut prétendre au parallélisme de deux époques du mouvement étudiant que tout oppose en fait dans leurs idéologies et leurs buts, pourquoi en revanche des postures si comparables ? Entre «monôme» (terme employé à droite) et «manifestation» (terme utilisé à gauche), y a-t-il un tel écart ? Le sentiment que chaque époque apporte au mouvement étudiant des formes nouvelles d’action vient en fait de l’oubli. La grève avec piquets, l’occupation de locaux universitaires, se sont pratiquées en 1936 comme en 1968 et le mouvement étudiant ne dispose que d’un répertoire d’actions limité.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03746511
Contributor : Nicolas Coquet Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, August 5, 2022 - 1:59:35 PM
Last modification on : Saturday, August 6, 2022 - 3:13:06 AM

Identifiers

Collections

Citation

Alain Monchablon. Mouvement étudiant 1936 et mouvement étudiant 1968 : une comparaison impossible ?. Matériaux pour l'histoire de notre temps, La contemporaine, 2004, Jeunesses et engagements, d’un mai à l’autre (France, 1936-1968), 74, pp.70-73. ⟨10.3406/mat.2004.983⟩. ⟨hal-03746511⟩

Share

Metrics

Record views

0