Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Dans la nuit noire des élections nicaraguayennes

Résumé : Le 7 novembre 2021, les Nicaraguayens étaient appelés à voter pour des élections générales, présidentielle et législatives. Sur le formulaire de vote à remplir, ces derniers pouvaient trouver les noms du président sortant Daniel Ortega pour le Front sandiniste de libération nationale (FSLN), et de cinq autres candidats : Walter Espinosa pour le Parti libéral constitutionnel (PLC), Guillermo Osorno pour le Parti de la voie chrétienne nicaraguayenne (CCN), Marcelo Montiel pour l’Alliance libérale nicaraguayenne (ALN), Gerson Gutiérrez pour l’Alliance pour la république (APRE) et Mauricio Orué pour le Parti libéral indépendant (PLI). Aucun de ces cinq candidats n’est alors connu du grand public, n’a fait de campagne électorale, ni n’a de réels précédents politiques. Le seul parti qui sur les cinq obtient plus de 4 % des voix est le PLC, ancien parti d’opposition au FSLN, mais qui a fait alliance avec le parti sandiniste dès les années 2000, devenant ainsi son principal allié. De fait, tous les candidats et les partis se présentant à l’élection de 2021 sont proches du FSLN et ne constituent donc pas une opposition politique. Cette dernière s’est d’ailleurs retrouvée derrière un seul slogan : « Restez à la maison », et une même consigne de vote, le boycott. A l’instar des dernières élections de 2016 et dans une proportion nettement supérieure, les Nicaraguayens ont effectivement opté pour un très fort abstentionnisme : selon l’organisation nicaraguayenne Urnes ouvertes (Urnas Abiertas), elle aurait atteint en 2021 le taux historique de 81,5 %.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03676818
Contributor : Dorian Ryser Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, May 24, 2022 - 12:09:25 PM
Last modification on : Wednesday, June 15, 2022 - 3:26:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03676818, version 1

Collections

Citation

Maya Collombon. Dans la nuit noire des élections nicaraguayennes. Les études du Centre d'études et de recherches internationales, Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), 2022, Amérique latine. L’Année politique 2021, n° 259-260, pp.100-103. ⟨hal-03676818⟩

Share

Metrics

Record views

0