Can security actors become diplomats? The management of the "Palestinian file" by the Egyptian intelligence services - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Négociations Year : 2022

Can security actors become diplomats? The management of the "Palestinian file" by the Egyptian intelligence services

Des acteurs sécuritaires qui s’improvisent diplomates ? La gestion du « dossier palestinien » par les services de renseignement généraux égyptiens

(1)
1

Abstract

To what extent do negotiation processes differ between intelligence officers and diplomats? How do intelligence services negotiate? Historically, the Egyptian intelligence services (al-mukhābarāt al-‘amma) have been in charge of the “Palestinian file.” Their focus has been on two interconnected processes of negotiation, especially after the political and territorial division of June 2007 between Gaza and the occupied Palestinian territories: Palestinian reconciliation and the implementation of a ceasefire between the Gaza Strip and Israel. A closer look at these negotiations’ mechanisms sheds light on the primacy and obvious role of the Egyptian negotiators, which partially differs from that of a mediator. By addressing the activity of rarely studied actors in the mediation field, this article aims at extending its scope of analysis.
L’activité de négociation des officiers de renseignement diffère-t-elle de celle des « diplomates de carrière » ? Comment négocient-ils ? Pour répondre à ces questions, j’ai choisi de me pencher sur le « dossier palestinien » historiquement géré par les services de renseignement généraux égyptiens (al-mukhābarāt al-‘amma). Depuis l’épisode de division politique et territoriale entre la bande de Gaza et la Cisjordanie en juin 2007, l’action des mukhabārat dans ce dossier se concentre en parallèle sur deux processus de négociation : la réconciliation intra-palestinienne et l’apaisement entre la bande de Gaza et Israël. La configuration de négociation que forment ces deux processus imbriqués laisse apparaître la prépondérance du rôle des négociateurs égyptiens, qui ne s’apparente pas à celui de médiateur stricto sensu. Le cas de l’activité de négociation des services de renseignement égyptiens participe de l’élargissement du spectre d’analyse des processus de médiation en intégrant des acteurs peu étudiés.
Not file

Dates and versions

hal-03660415 , version 1 (05-05-2022)

Identifiers

Cite

Sarah Daoud. Des acteurs sécuritaires qui s’improvisent diplomates ? La gestion du « dossier palestinien » par les services de renseignement généraux égyptiens. Négociations, 2022, N° 36 (2021/2), pp.109-127. ⟨10.3917/neg.036.0109⟩. ⟨hal-03660415⟩
16 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More