Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Union européenne et religion (1/2)

Résumé : La présidence française de l’Union européenne, effective depuis le 1er janvier 2022, nous donne l’occasion de revenir sur certains des grands défis qui seront portés à l’agenda européen au cours des six prochains mois. L’objectif affiché est de renforcer l’« autonomie stratégique européenne », expression qui ne se restreint plus au seul secteur de la défense et aux questions sécuritaires, mais qui englobe désormais des enjeux tels que le commerce, l’industrie ou les technologies. Elle suppose une convergence quant aux objectifs stratégiques des États membres et une capacité d’agir autonome ; elle vise à favoriser une union plus étroite afin d’en renforcer la puissance à l’échelle internationale. Ce nouveau bulletin propose de s’attarder sur des sujets qui illustrent tout particulièrement la nécessité de renforcer cette autonomie stratégique : le Brexit et les négociations sans fin menées avec le Royaume-Uni ; la crise des réfugiés ; la montée de l’extrême-droite et du nationalisme ; les tensions diplomatiques avec certains des plus proches alliés de l’Union européenne – États-Unis, Australie et Royaume-Uni. L’analyse proposée par les contributeurs de ce nouveau numéro montre que pour chacun de ces sujets, le facteur religieux constitue une donnée explicative incontournable. L’autonomie stratégique de l’Union européenne ne peut ainsi s’appréhender, ni se réaliser, sans prise en compte du fait religieux. Le dossier de ce nouvel opus, intitulé « Union européenne et religion » se décline en trois articles. Le premier, rédigé par François Foret, revient sur la résurgence du religieux comme problème d’action publique et ressource politique au sein même de la gouvernance européenne, en s’attardant sur l’instrumentalisation de celle-ci par les partis d’extrême droite. Lucian N. Leustean propose ensuite une lecture de la crise des réfugiés qui se concentre sur les réponses apportées à celle-ci par les Églises orthodoxes au sein des États membres et des institutions européennes. Lisa C. Whitthem analyse enfin dans un dernier article le Brexit et ses conséquences en Irlande du Nord, particulièrement sur les tensions qu’il ravive entre catholiques et protestants. L’Éclairage(S) est consacré à la crise des sous-marins, que Blandine Chélini-Pont analyse à partir de la réconciliation opérée entre la France et les États-Unis. La chercheure explique pourquoi l’entente entre les deux partenaires a pu être réaffirmée si rapidement, alors que le rapprochement avec le Royaume-Uni et l’Australie peine à s’effectuer. Parmi les principaux facteurs avancés figure le « principe de bonne foi » énoncé par Joe Biden, qui prouve que la morale et le respect de la parole donnée demeurent des instruments essentiels des relations diplomatiques. Enfin, Philippe Portier nous propose une analyse particulièrement éclairante du rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE), en s’attachant à montrer qu’il ne concerne nullement la seule Église, mais qu’il suscite également toute l’attention de l’État. Ce rapport, étudiée comme Ressource(S) de ce numéro, constitue en cela un reflet des mutations contemporaines de la laïcité française.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03625072
Contributor : Dorian Ryser Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 30, 2022 - 4:17:53 PM
Last modification on : Monday, May 23, 2022 - 5:21:50 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03625072, version 1

Collections

Citation

Alain Dieckhoff, Philippe Portier. Union européenne et religion (1/2). Centre de recherches internationales (CERI). Bulletin de l'Observatoire international du religieux, 35, 2022. ⟨hal-03625072⟩

Share

Metrics

Record views

9