Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La globalisation capitaliste repose sur une énorme contradiction

Résumé : Volontiers provocateur, Jean-François Bayart juge alarmiste l’idée d’une reconfiguration des conflits due à l’épuisement des ressources naturelles. Les deux principaux foyers de violence résultent selon lui des contradictions de cette globalisation, qui ouvre les frontières pour les capitaux, biens et services, mais les ferme pour les populations et pour les narcotiques.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03609243
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, March 15, 2022 - 2:10:50 PM
Last modification on : Wednesday, March 16, 2022 - 3:38:29 AM

Identifiers

Collections

Citation

Jean-François Leguil-Bayart. La globalisation capitaliste repose sur une énorme contradiction. Revue Projet, Centre de recherche et d'action sociales (C.E.R.A.S ), 2011, pp.38 - 47. ⟨hal-03609243⟩

Share

Metrics

Record views

5