Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

‘Ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins’. Pratiques et normes de solidarité familiale chez les femmes et les hommes dans la France contemporaine

Résumé : Cet article s’intéresse aux normes d’entraide (vis-à-vis des ascendant·e·s et des descendant·e·s), mesurées à partir des réponses issues de trois enquêtes menées sur des échantillons représentatifs de la population. Il décrit les différences entre les femmes et les hommes – que celles et ceux-ci soient concernés ou non par les activités du care – ainsi que l’hétérogénéité des situations observée pour chaque sexe. La première partie traite des différences normatives entre les femmes et les hommes, et met en évidence des attentes plus fortes des hommes en matière d’entraide familiale, notamment en ce qui concerne l’aide aux ascendant·e·s. La seconde partie montre que ces attentes sont liées au fait que ces derniers sont moins impliqués dans les contraintes matérielles et quotidiennes de l’aide familiale, mais également à leur attachement plus fort au caractère statutaire des relations familiales.
Mots-clés : Care aide familiale genre
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03608166
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 14, 2022 - 3:31:23 PM
Last modification on : Friday, March 18, 2022 - 3:41:23 AM

Identifiers

Citation

Marie-Clémence Le Pape, Bérangère Ladreit de Lacharriere Veron, Elise Tenret, Karine Pietropaoli, Marie Duru-Bellat. ‘Ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins’. Pratiques et normes de solidarité familiale chez les femmes et les hommes dans la France contemporaine. Nouvelles questions féministes, Antipodes, 2018, 37 (1), pp.31 - 51. ⟨10.3917/nqf.371.0031⟩. ⟨hal-03608166⟩

Share

Metrics

Record views

377