Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Relire Josserand oui, mais... sans le trahir

Résumé : Dans l'in memoriam qu'il prononce le 10 novembre 1941 en l'honneur de Louis Josserand (1868-1941), Paul Roubier rappelle combien la doctrine de celui-ci a marqué le droit civil du XXe siècle. Pourtant, ses idées, si novatrices à l'époque où elles ont été émises, nous semblent aujourd'hui tellement familières que la pensée de Josserand n'est plus guère étudiée. Un récent point de vue donne l'occasion de se pencher à nouveau sur elle, mais en gardant à l'esprit ses deux qualités essentielles, que P. Roubier avait soulignées, à savoir l'unité et la profondeur : « on peut dire sans exagération que sa vie est une véritable protestation contre cet esprit superficiel, toujours si répandu chez nos contemporains ». A ces qualités, il faut ajouter le sens de la mesure et le souci de garder l'équilibre entre le respect de la tradition et la nécessaire évolution du droit, ce qui rend vaine toute tentative de simplifier sa pensée juridique et de l'ancrer politiquement dans un camp figé.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03586949
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, February 24, 2022 - 11:30:10 AM
Last modification on : Thursday, June 2, 2022 - 12:36:08 PM

Identifiers

Collections

Citation

Jean Pascal Chazal. Relire Josserand oui, mais... sans le trahir. Recueil Dalloz Sirey de doctrine de jurisprudence et de législation , Dalloz, 2003, pp.1777 - 1780. ⟨hal-03586949⟩

Share

Metrics

Record views

7