Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Les formes de l'équité dans les échanges familiaux

Résumé : Depuis très longtemps, dans la tradition occidentale comme dans d'autres civilisations, ·la question de la "bonne" justice distributive dans les fonctionnements familiaux fait l'objet d'interrogations savantes autant que spontanées et de dogmes passionnés. Murdock (I949), dans son panorama ethnographique des formes familiales, ne définit-il pas la famille - notamment - par l'interdiction de faire du profit dans le groupe? De même, les mentalités ne caractérisent-elles pas la famille comme un lieu où il n'est pas permis de compter, où tout doit être gratuité, solidarité, partage inconditionnel ? La norme du don semble fondatrice. Plus profondément encore, l'idéal occidental de l'amour ne fait-il pas de la remise en question des privilèges, de l'abandon de ceux-ci, la méthode-même de la relation amoureuse? Bref, le triangle amour - famille - don semble exclure les comptabilités et les demi-mesures. Et par là même le thème de la justice dans le groupe. Mais parallèlement à ces théories du devoir être familial, les chercheurs et les familles observent que l'on se marie "entre soi" de manière à conserver ses privilèges, que les questions d'héritage charcutent les liens familiaux, que la production des' uns et des autres dans l'espace domestique fait l'objet de querelles répétées, que la qualité de vie comparée des uns et des autres nourrit nombre de conversations, etc. En un mot, les pratiques familiales laissent apparaître des comptabilités complexes et - pour les acteurs - cruciales. Soit, en résumé, on fait de la famille un contre-modèle de société ou prévaut le don, la gratuité, soit on prétend que l'idéal du mariage d'amour, propre à notre civilisation, n'est qu'une sorte de masque déguisant les calculs les plus sordides. Mais les choses sont-elles si simples? Peut-on opposer aussi mécaniquement la logique communautaire et la logique sociétaire ? Ou au contraire est-il possible de détecter, dans la structure-même des échanges familiaux, des formes de compatibilité entre ces deux principes apparemment opposés ? C'est cette question qui nous servira de point de départ.
Document type :
Reports
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03585718
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 23, 2022 - 12:45:46 PM
Last modification on : Friday, March 25, 2022 - 3:33:05 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 24, 2022 - 6:35:48 PM

File

unige-4967-attachment01.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Jean Kellerhals, Emmanuel Lazega, Pierre-yves Troutot, Lucilla Valente. Les formes de l'équité dans les échanges familiaux. [Rapport de recherche] Centre d'étude, de technique et d'évaluation législatives. 1986, pp.418. ⟨hal-03585718⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

5