Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Pour une histoire politique des populations

Résumé : Depuis les années 1950, on considère l’étude des populations anciennes comme étant du ressort de la « démographie historique ». Ce monopole, après trois décennies de conquêtes historiographiques, est contesté dans les années 1980. Alors qu’elle entre dans la phase des grandes synthèses, la démographie historique, son programme de travail accompli, voit se tarir les recherches fondées sur sa méthode et ses problématiques initiales. De cette « crise » – ou de cet affranchissement par rapport à un modèle devenu étouffant –, émergent de nouvelles voies et de nouvelles méthodes. Initialement issues de démarches individuelles, force est de constater, vingt ans plus tard, la cohérence des orientations qu’elles dessinent. L’objet de cet article est d’expliciter le programme d’histoire sociale et politique des populations vers lequel convergent ces transformations, ainsi que sa pertinence pour l’historiographie dans son ensemble.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03584880
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, February 22, 2022 - 4:43:00 PM
Last modification on : Friday, May 20, 2022 - 2:55:12 PM

Identifiers

Collections

Citation

Paul-Andre Rosental. Pour une histoire politique des populations. Annales. Histoire, Sciences sociales, Armand Colin, 2006, 61 (1), pp.7-29. ⟨10.1017/S0395264900030870⟩. ⟨hal-03584880⟩

Share

Metrics

Record views

5