Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’Armée en Ouganda : un « monstre » domestiqué ? 

Résumé : En Ouganda, l’intervention des militaires en politique a mené à une dictature sanglante et au chaos pendant plus de dix ans. En effet, les calculs politiques, qui avaient été élaborés autour des organes de sécurité (armée, police, organes paramilitaires) depuis 1966 par une élite factionnelle, ont plongé l’Ouganda en l’espace de quelques années dans le règne non seulement de l’autoritarisme mais aussi de la violence et de l’arbitraire. De 1971 à 1985, rien ne manquait à ce scénario catastrophe. En plus de l’effondrement du système économique, de la corruption du pouvoir et de l’Armée ainsi que l’affaiblissement dramatique des institutions civiles, les organes de sécurité étaient cyniquement devenus la source même du désordre et des exactions sur les populations civiles...
Mots-clés : Ouganda armée violence
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03583135
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, February 21, 2022 - 4:16:36 PM
Last modification on : Friday, March 25, 2022 - 3:58:58 AM
Long-term archiving on: : Sunday, May 22, 2022 - 7:04:28 PM

File

1999-perrot-cae-17.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Sandrine Perrot. L’Armée en Ouganda : un « monstre » domestiqué ? . Les cahiers d'Afrique de l'Est, IFRA Nairobi, 1999, pp.37 - 89. ⟨hal-03583135⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

6