Les limites du savoir des cadres : l’organisation savante comme moyen de déqualification - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 1982

Les limites du savoir des cadres : l’organisation savante comme moyen de déqualification

(1)
1

Abstract

Dans un article précédent les auteurs ont établi que les ingénieurs et cadres (I.C.) d'un groupe industriel ne participent pas à l'élaboration des choix stratégiques du groupe et qu'ils ne pèsent même que d'un poids second dans la définition des politiques partielles qu'ils mettent en œuvre. Mais comment comprendre que dans un univers industriel de plus en plus complexe, les détenteurs de savoir que sont les I.C. ne puissent tirer parti de leur compétence pour combler le fossé qui les sépare des dirigeants ? Par l'analyse des situations professionnelles des I.C. les auteurs apportent ici des éléments de réponse à cette question : ils montrent que de nouveaux ingénieurs capitalisent dans une organisation savante les différentes compétences à mobiliser et déqualifient ce faisant l'immense majorité des I.C. qu'ils transforment en serviteurs d'appareils. Ils peuvent alors éprouver la fécondité de cette conceptualisation en présentant les réactions contrastées des dirigeants, ingénieurs et serviteurs d'appareils aux lois de nationalisation et de démocratisation.
Not file

Dates and versions

hal-03579898 , version 1 (18-02-2022)

Identifiers

Cite

Elie Cohen. Les limites du savoir des cadres : l’organisation savante comme moyen de déqualification. Sociologie du Travail, 1982, 24 (4), pp.451-472. ⟨10.3406/sotra.1982.1903⟩. ⟨hal-03579898⟩
5 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More