HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Les enjeux de la reconnaissance de l’islam dans les universités du Nord-Cameroun

Résumé : Constitutionnellement, le Cameroun est un État laïque. En principe, la laïcité camerounaise, qui n’est pourtant jamais définie avec précision, garantit la neutralité de l’État vis-à-vis de la religion, la liberté religieuse pour les citoyens, et l'interdiction de toute discrimination fondée sur l’appartenance religieuse. En pratique, comme c’est le cas pour beaucoup d’anciennes colonies françaises en Afrique de l’Ouest, l’Etat camerounais a une longue histoire d’implication sélective dans les affaires religieuses pour faire avancer ses intérêts1. De plus, l’héritage colonial français de la laïcité, qui comprenait des relations de coopération avec les missionnaires, ainsi qu’avec les dirigeants chrétiens et musulmans locaux, inclut également le fait que, pour beaucoup de musulmans, c’était une politique imposée par une puissance étrangère chrétienne. Cet héritage a contribué à un large scepticisme au Nord-Cameroun contemporain quant à la supposée neutralité étatique en ce qui concerne la gestion des affaires religieuses...
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03579582
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, February 18, 2022 - 10:38:22 AM
Last modification on : Saturday, February 19, 2022 - 3:37:39 AM

Identifiers

Collections

Citation

Adama Ousmanou, Gilles Leboucher. Les enjeux de la reconnaissance de l’islam dans les universités du Nord-Cameroun. [Rapport de recherche] Centre de recherches internationales; Groupe Sociétés, Religions, Laïcités. 2018. ⟨hal-03579582⟩

Share

Metrics

Record views

3