L’Asie du Sud-Est, proxy de compétition sino-américaine - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Dynamiques Internationales Year : 2014

L’Asie du Sud-Est, proxy de compétition sino-américaine

(1)
1

Abstract

Chinese President Xi Jinping’s diplomatic offensive in South East Asia, last October, was a clear attempt to mend and further expand ties with the ASEAN. China’s reputation has deteriorated and some South East Asian countries are “falling out of love with China”, partly due to its territorial disputes in the South China Sea. In the background, the US is rebalancing not to the Asia-Pacific but to South-East Asia and Abe’s Japan is also rushing to the region. The emerging bipolarity in South-East Asia is creating a de facto dual hegemony, the USA providing security guarantees and China providing economic benefits. That configuration of power provides the ASEAN member states with a unique opportunity to promote their national interest, depending on whether they have or not territorial disputes and on their economic and political size. ASEAN official moto in 2012, “One community, One destiny” seems to be a smoke screen that should not hide a deep division among the ASEAN member states on how to deal with both Washington and Beijing.
Alors que la Chine accroit sa présence économique et approfondit ses relations politiques avec l’ASEAN, la tournée réussie du président Xi Jinping en Indonésie et en Malaisie en octobre 2013 en étant un symbole, les relations de la Chine avec certains de ses membres se sont dégradées en raison de leur incapacité à négocier une résolution de leurs différends territoriaux. Ces tensions ont pour toile de fond le renforcement de la présence diplomatique et militaire américaine dans la région Asie-Pacifique et la stratégie de réinvestissement du Japon en Asie du Sud-Est. Si les deux grandes puissances que sont la Chine et les États-Unis ne sont pas en confrontation comme ce fut le cas entre Moscou et Washington durant la guerre froide, l’Asie-Pacifique, et particulièrement l’Asie du Sud-Est, est un terrain de compétition de leur influence respective. Chaque puissance cherche à se rapprocher de partenaires-clés parmi les États membres de l’ASEAN afin d’accroitre son influence, faisant de l’Asie du Sud-Est un proxy de la compétition sino-américaine. Les puissances moyennes et secondaires de l’ASEAN ont une opportunité unique de maximiser leur intérêt national en jouant habilement de cette compétition. Le slogan officiel de l’ASEAN en 2012, « One Community, One Destiny », apparait comme une façade ne devant pas cacher des différences de stratégie notables entre les États-membres dont nous proposerons ici une typologie.
Fichier principal
Vignette du fichier
di-9-bondaz-1.pdf (366.93 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03574219 , version 1 (15-02-2022)

Identifiers

Cite

Antoine Bondaz. L’Asie du Sud-Est, proxy de compétition sino-américaine. Dynamiques Internationales, 2014, 9. ⟨hal-03574219⟩
1 View
7 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More