Enrichir notre sensibilité au vivant par l'art : La crise écologique comme crise de la sensibilité - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Arts & Sociétés - Lettre du séminaire Year : 2016

Enrichir notre sensibilité au vivant par l'art : La crise écologique comme crise de la sensibilité

(1) ,
1
Estelle Zhong
  • Function : Author
  • PersonId : 1118928
David Ames Curtis
  • Function : Translator

Abstract

Estelle Zhong asks what art can do in the face of the ecological crisis. Considering this crisis as a crisis of sensibility, Zhong, following the studies of Bruno Latour, sees art less as an object that should make us feel a bit more “guilty”—we already have enough of that—than as an object of conciliation and reconciliation, following an ecology of reconciliation (as Michael Rosenweig formulated it in 2003) and of reconstruction (Paul Shepard, 1967). Laurence Bertrand Dorléac
Estelle Zhong demande ce que l’art peut face à la crise écologique. Considérant celle-ci comme une crise de la sensibilité, à la suite des travaux de Bruno Latour, elle voit moins l’art comme un objet qui devrait nous « culpabiliser » un peu plus — nous le sommes déjà suffisamment comme cela —, que comme un objet de conciliation et de réconciliation, à l’instar d’une écologie de la réconciliation, comme l’a formulé Michael Rosenzweig (2003) et de la reconstruction (Paul Shepard, 1967). Laurence Bertrand Dorléac
Not file

Dates and versions

hal-03571096 , version 1 (13-02-2022)

Identifiers

Cite

Estelle Zhong, David Ames Curtis. Enrichir notre sensibilité au vivant par l'art : La crise écologique comme crise de la sensibilité. Arts & Sociétés - Lettre du séminaire, 2016, 84. ⟨hal-03571096⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More