Un "marxisme sans garanties" : Stuart Hall et ce pourquoi la race compte - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Contretemps: revue de critique communiste Year : 2015

Un "marxisme sans garanties" : Stuart Hall et ce pourquoi la race compte

, (1)
1
Selim Nadi
  • Function : Translator
  • PersonId : 1117265

Abstract

Stuart Hall mérite d'être lu. Trop longtemps appréhendé avec soupçon par les marxistes plus traditionnels, toujours suspect d'avoir trop concédé au « postmodernisme » et de s'être éloigné du marxisme, Satnam Virdee propose ici de lire l'œuvre de Hall comme une contribution matérialiste cruciale pour comprendre le racisme. Le grand mérite de Hall est d'avoir, selon Virdee, rapproché deux points de vue antithétiques sur la conscience de classe et l'idéologie : Althusser et E.P. Thompson. À rebours des querelles d'écoles au sein du marxisme, Satnam Virdee ébauche les points sur lesquels Hall s'est montré particulièrement fécond, ainsi que les limites de son travail pionnier. Satnam Virdee est professeur de sociologie à l'université de Glasgow. Il est notamment l'auteur de Racism, Class and the Racialized Outsider (2014).
Fichier principal
Vignette du fichier
contretemps-un-marxisme-sans-garanties-stuart-hall-et-ce-pourquoi-la-race-compte-2015-02-17.pdf (18.69 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03568260 , version 1 (12-02-2022)

Identifiers

Cite

Selim Nadi, Satnam Virdee. Un "marxisme sans garanties" : Stuart Hall et ce pourquoi la race compte. Contretemps: revue de critique communiste, 2015. ⟨hal-03568260⟩

Collections

SCIENCESPO
6 View
12 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More