La famille risquogène? Enjeux de recherche en sciences humaines et sociales - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year :

La famille risquogène? Enjeux de recherche en sciences humaines et sociales

(1, 2, 3)
1
2
3

Abstract

Whilst the nature of family responsibility is a traditionnal issue, recent concerns on the nature of parenting conveys a deep questioning on the Welfare state’s capacity to support families in their aim to protect and raise their children in a fulfilling environment. In this climate of uncertainty, a process of “mythification” (Cresson, 2006) of family is expected to emerge. Whether approved or not, this process leads to present family as “the cause of the negative effects occuring rather than the place where they occur” (Beck, 2001). In this search for a person to blame which is typical of risk societies, it could be appealing to consider family as the root for all evil in modern life. Contradictory views on its social function create a vagueness on its role but also great expectations: it is hence tempting, in a utilitarist perspective, to sum up everything to a “family affair”. Is family a vector of risk? This plurisdisciplinary literature review will attempt to find out how various subjects such as education, epidemiology, psychology and sociology understand the relationship between family and juvenile high-risk practises.
Si les questions sur la responsabilité des familles sont anciennes, les récents débats autour de la parentalité traduisent – au-delà d’une inquiétude médiatisée et politisée des effets des évolutions de la vie familiale – une interrogation profonde sur les capacités de l’État, à travers des politiques publiques, à donner l’opportunité à chaque famille de protéger et d’élever les siens dans un climat propice à l’épanouissement de chacun. Dans ce contexte de doute, il n’est donc pas étonnant d’assister à une «mythification» (Cresson 2006) de la famille. Qu’elle soit applaudie ou accusée, ce double mouvement revient in fine à présenter la famille comme étant «non le lieu mais la cause de ce qui se produit» (Beck 2001). Dans cette recherche de responsabilité qui caractérise les sociétés des risques, il peut ainsi être séduisant de présenter la famille comme l’origine d’une partie des maux de la société. Parce que les discours contradictoires se multiplient sur sa fonction dans la société, que ce flou catalyse les critiques mais aussi les espérances les plus folles la tentation est grande, dans une perspective qu’on peut soupçonner d’être teintée d’utilitarisme, de tout ramener à une «affaire de famille» La famille risquogène? Ce sera l’enjeu de cette revue de littérature pluridisciplinaire qui tentera de comprendre comment les sciences de l’éducation familiale, l’épidémiologie, la psychologie et la sociologie conceptualisent le lien entre famille et pratiques à risque juvéniles.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
nd-2008-04.pdf (4.33 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03476091 , version 1 (12-12-2021)

Identifiers

Cite

Marie-Clémence Le Pape. La famille risquogène? Enjeux de recherche en sciences humaines et sociales : Une revue de littérature pluridisciplinaire. 2008. ⟨hal-03476091⟩
7 View
7 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More