Instrumenter les crises sanitaires : une solution politique ? Le cas des contre-indications au don de sang - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2011

Instrumenter les crises sanitaires : une solution politique ? Le cas des contre-indications au don de sang

(1)
1

Abstract

We focus on the administration of public health crises. Classically, they are understood as times for the redefinition of rules, standards and the legitimacy of the actors in charge of public health problems. Thus, for 20 years, in France, a series of "crisis" has led to a radical reform of blood transfusion. This reformist dynamic marked by a sense of safety and sanitarization redefined the principles of prevention of the current risks of blood transfusion. However, few studies question the normative instruments and techniques by which the prevention of these risks is implemented. Based on an analysis of existing donor selection (contraindications) since the 50's, we will ask two questions. The first aims to understand how these "critical moments" that threaten the very existence of blood transfusion, influence the formulation and manufacture of contraindications. The second question concerns the effects of instrumentation changes in the occurrence of health crises. To answer these questions, three "critical moments" are privileged: contaminated blood scandal, Creutzfeld-Jacob, controversy over homosexual exclusion. The diverse forms taken by the instrumentation will be analyzed in terms of spaces, actors, knowledge and techniques that are mobilized in the process of production / revision of contraindication.
Cette communication porte sur l’administration des crises de santé publique. Classiquement, celles-ci sont pensées comme des moments où sont redéfinies les règles, les référentiels et la légitimité des acteurs en charge des problèmes de santé publique. Ainsi, depuis 20 ans, en France une série de « crises » a conduit à une profonde réforme de la transfusion sanguine. Cette dynamique réformatrice marquée par une logique de sanitarisation et de sécurité sanitaire a redéfini les principes de prévention des risques transfusionnels. Pour autant, peu de travaux s’interrogent sur les instruments normatifs et techniques par lesquels s’opérationnalise la prévention de ces risques. A partir d’une analyse des instruments de sélection des donneurs (contre-indications : CI) depuis les 50’s, nous poserons deux questions. La première vise à comprendre comment ces « moments critiques » qui menacent l’existence même de la transfusion sanguine, influent sur l’élaboration des CI. La seconde question porte sur les effets des changements d’instrumentation dans la survenue des crises sanitaires. Pour répondre à ces questions, trois « moments critiques» sont privilégiés : Sang contaminé, Creutzfeld-Jacob, controverse sur l’ajournement des homosexuels. Les formes qu’emprunte la dynamique d’instrumentation seront ainsi analysées en fonction des espaces, acteurs, savoirs et techniques qui se mobilisent ou sont mobilisés dans le processus de fabrication/révision des CI.
Fichier principal
Vignette du fichier
2011-crespin-instrumenter-les-crises-sanitaires.pdf (316.33 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : CC BY NC SA - Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Dates and versions

hal-03473803 , version 1 (10-12-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Renaud Crespin. Instrumenter les crises sanitaires : une solution politique ? Le cas des contre-indications au don de sang. 11ème Congrès de l’AFSP, Association Française de Science Politique, Aug 2011, Strasbourg, France. ⟨hal-03473803⟩
6 View
10 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More