Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Le Front national 2002-2017 : du vote de classe au vote de classement

Résumé : La comparaison du second tour de l'élection présidentielle de 2002 avec celui de 2017 montre non seulement que l'électorat du candidat du Front national s'est considérablement développé dans toutes les catégories sociales mais aussi qu'il est devenu composite. La question se pose donc de savoir comment interpréter les ressorts électoraux du Front national. L'analyse des trajectoires sociales montre que les enquêtés ayant connu une amélioration de leur situation au regard de celle de leurs parents ont moins de probabilité de voter pour le Front national. Néanmoins, la mobilité sociale objective a beaucoup moins d'effet que la mobilité sociale subjective. C'est bien le sentiment d'avoir subi un déclin, quelle que soit sa réalité objective, qui constitue le facteur le plus important pour susciter le vote Front national.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03471892
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 9, 2021 - 6:35:20 AM
Last modification on : Tuesday, January 18, 2022 - 11:44:04 AM

Identifiers

Collections

Citation

Luc Rouban. Le Front national 2002-2017 : du vote de classe au vote de classement. 2017. ⟨hal-03471892⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles