Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

La bataille de Mossoul perdue d’avance

Résumé : Mossoul connaîtra-t-elle le sort tragique d’Alep ? Dans les deux cas, nous assistons à la tentative de reconquête de la seconde ville de chacun des deux pays par des gouvernements qui proclament lutter contre le « terrorisme » et agir pour restaurer la souveraineté de l’Etat. Car en Irak comme en Syrie, l’Etat a cédé la place à une conception communautaire du territoire. Si le régime de Bachar al-Assad est encore en place, c’est d’abord et surtout grâce à l’intervention massive de milices chiites en provenance du Liban (le Hezbollah), d’Irak (Asâ’ib Ahl al-Haqq, la Ligue des Vertueux) et d'Afghanistan, qui combattent au sol sous l’ombrelle de la campagne aérienne russe. En Irak, le gouvernement de Bagdad ne contrôle plus que le pays chiite. Le Kurdistan vogue vers une indépendance inavouée. Et la troisième grande communauté du pays manifeste, à travers son allégeance dans une proportion significative à l’Etat islamique, qu’elle ne fait plus confiance aux institutions qui prétendent représenter l’ensemble du peuple irakien...
Mots-clés : Irak Daech Mossoul conflits
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03471845
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 9, 2021 - 4:24:37 AM
Last modification on : Friday, January 14, 2022 - 8:42:04 AM

Identifiers

Collections

Citation

Pierre-Jean Luizard. La bataille de Mossoul perdue d’avance. [Rapport de recherche] Centre de recherches internationales; Groupe Sociétés, Religions, Laïcités. 2016. ⟨hal-03471845⟩

Share

Metrics

Record views

25