Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Other publications

La présidentielle de 2017 est une élection par défaut

Résumé : L'analyse des intentions de vote des électeurs en avril 2017 montre que près de la moitié d'entre eux vont voter au premier tour de l'élection présidentielle par défaut. Le croisement de la nature du vote, par adhésion ou par défaut, avec l'indécision ou la certitude du choix électoral permet d'établir une typologie des électorats entre les plus solides et les plus fragiles. Les électorats de François Fillon, de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon apparaissent comme les plus solides alors que celui d'Emmanuel Macron apparaît comme le plus fragile. Au sein de chaque électorat, la différences entre les électeurs les plus adhérents et certains de leur choix d'une part et les électeurs par défaut et incertains de leur choix d'autre part sont fortement influencées par l'âge, le genre et l'appartenance à la tradition catholique.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03471812
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 9, 2021 - 3:29:54 AM
Last modification on : Thursday, February 10, 2022 - 3:14:05 PM

Identifiers

Collections

Citation

Luc Rouban. La présidentielle de 2017 est une élection par défaut. 2017. ⟨hal-03471812⟩

Share

Metrics

Record views

28