Elections européennes: au Royaume-Uni, une campagne à marche forcée - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications RFI Year : 2019

Elections européennes: au Royaume-Uni, une campagne à marche forcée

(1) , (2)
1
2

Abstract

En l’attente de l’entérinement du Brexit, les partis politiques britanniques entrent un à un en campagne en vue des élections du 23 mai prochain. Un scrutin qui n’enchante guère, mais dont les résultats devraient être symboliques d’un désir de quitter ou non l’Union européenne. La saga Brexit s’invite dans les élections européennes. Faute d’accord à la Chambre des communes, le Royaume-Uni fait toujours partie intégrante de l’Union européenne. En tant qu’État membre, il est soumis à une obligation légale : présenter, au plus tard ce jeudi, des listes électorales en vue du scrutin européen - un scrutin qui se tiendra du 23 au 26, le 23 mai pour les britanniques. Et ainsi investir des eurodéputés dont la législature devrait prendre fin le 31 octobre, au plus tard, sauf nouvelle extension. Mais rien n’est moins sûr : il n’est pas exclu que Theresa May parvienne à obtenir à un accord avec le Parlement britannique avant le scrutin, son objectif affiché. Alors que la campagne des différents partis se met en place dans un épais brouillard, Florence Faucher, enseignante à Sciences Po, et Catherine Marshall, professeure de civilisation britannique à l’Université de Cergy-Pontoise, nous aident à mesurer les enjeux de ces élections. Interviews croisées.
Not file

Dates and versions

hal-03471444 , version 1 (08-12-2021)

Identifiers

Cite

Florence Faucher, Catherine C. Marshall. Elections européennes: au Royaume-Uni, une campagne à marche forcée. 2019. ⟨hal-03471444⟩
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More