Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les nouvelles donnes de la laïcité

Résumé : Sécularisation et désécularisation. Depuis les origines de la sociologie, l’idée que la religion allait devenir de moins en moins importante à mesure que les sociétés se développaient en termes d’éducation, de connaissances et de richesse a dominé. Elle s’appuyait sur le sentiment d’une sécurité existentielle accrue, sur le déclin de la vulnérabilité aux atteintes précoces de la maladie et d’une plus grande maîtrise des risques. Cette tendance à la sécularisation est observable au xxe siècle dans les pays occidentaux. Hors des terres protestantes où la religiosité est peu affectée par le niveau d’éducation, ce sont les couches les plus pauvres et les moins éduquées qui ont le niveau de pratique et de croyance le plus élevé. Certes, le degré de sécularisation varie suivant les traditions religieuses et politiques, la forme des liens entre les religions et l’État. [Premier paragraphe de l'encadré]
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03461627
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 1, 2021 - 2:07:28 PM
Last modification on : Saturday, March 26, 2022 - 3:46:00 AM

File

2011-bauberot-les-nouvelles-do...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Jean Baubérot, Micheline Milot, Hugues Lagrange, Jean-Louis Schlegel. Les nouvelles donnes de la laïcité. Revue Esprit, Editions Esprit, 2011, pp.82 - 90. ⟨10.3917/espri.1102.0082⟩. ⟨hal-03461627⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

1