Où s’arrête la contagion ? Faits et utopie chez Gabriel Tarde - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Tracés : Revue de Sciences Humaines Year : 2011

Où s’arrête la contagion ? Faits et utopie chez Gabriel Tarde

(1)
1

Abstract

L’article met à l’épreuve l’épistémologie de Gabriel Tarde via l’analyse de deux récits utopiques. Conformes à sa cosmologie (primat de l’échange interpsychologique et des mécanismes de diffusion), ils décrivent deux futurs opposés selon que les processus d’imitation véhiculent ou non un contenu spiritualiste. Cette imprévisibilité renvoie pour partie à la façon dont Tarde conçoit l’histoire comme une succession de « petits faits similaires » résumés en séries. La représentation imaginaire de deux formes sociales polaires lui impose des contraintes logiques et narratives. Elle révèle des caractéristiques inattendues de sa pensée, à commencer par la centralité de la division sociale du travail et des corporations professionnelles. Tarde apparaît davantage comme un penseur de la transformation des sphères qui composent le monde social (législation, morale, économie, opinion…) que des frontières qui les segmentent. Là s’arrête la contagion, ainsi que la pertinence de Tarde pour penser l’historicité.
Fichier principal
Vignette du fichier
trac-021-0109.pdf (204.93 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03461393 , version 1 (01-12-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Paul-Andre Rosental. Où s’arrête la contagion ? Faits et utopie chez Gabriel Tarde. Tracés : Revue de Sciences Humaines, 2011, 2 (21), pp.109-124. ⟨10.4000/traces.5171⟩. ⟨hal-03461393⟩
6 View
7 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More