Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Les entourages des chefs de l'Etat de Mac-Mahon à Valéry Giscard d'Estaing

Résumé : A l’aube du régime né de l’effondrement du Second Empire, Adolphe Thiers, devenu président de la République par la grâce de la loi Rivet-Vitet, disposait d’un seul et unique collaborateur civil : le vieux Jules Barthélémy Saint-Hilaire, paré du beau titre de secrétaire général de la Présidence mais à peu près dépourvu de tout moyen matériel. Une petite trentaine d’années plus tard, avec le franchissement du pas historique de la création du secrétariat général de la « maison civile », le chef de l’Etat peut prendre appui sur une équipe restreinte de quatre ou cinq collaborateurs. A la fin du XXe siècle – en 1991, très précisément, c’est-à-dire à peu près au milieu du second septennat de François Mitterrand – , l’équipe élyséenne compte, militaires non compris, 48 membres travaillant au sein d’un ensemble structuré placé sous l’autorité d’un secrétaire général (Hubert Védrine), d’une secrétaire générale-adjointe (Anne Lauvergeon) et d’un directeur de cabinet (Gilles Ménage). On a changé d’époque, d’échelle et d’esprit. L’objet de la présente introduction est de replacer les différents exposés dans la perspective d’un temps relativement long, en insistant sur la période un peu trop souvent négligée des années 1873-1958, les années de la République gaullienne et immédiatement post-gaullienne (les présidences de Georges Pompidou et de Valéry Giscard d’Estaing) étant traitées de manière très complète. On laissera ici de côté pour l’essentiel les années 1940-1946, que les hasards de l’histoire ont placé, ici comme ailleurs, sous le signe de l’exception. L’utilisation fréquente, pour des raisons tenant principalement à la commodité, du terme de « parenthèse » ne doit pas engendrer de confusion. Si parenthèse il y a eu, force est de constater en effet qu’elle n’a jamais été entièrement refermée et que les innovations institutionnelles introduites en 1940-1944 et, dans un esprit bien différent, en 1944-1946 ont laissé des traces, sous la IVe République et sans doute davantage encore sous la Ve République... Gilles Le Béguec
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03459979
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 1, 2021 - 4:27:08 AM
Last modification on : Thursday, March 31, 2022 - 4:04:04 PM

Identifiers

Citation

Gilles Le Béguec, Christine Manigand, F. Osa. Les entourages des chefs de l'Etat de Mac-Mahon à Valéry Giscard d'Estaing. Gilles Le Béguec; Christine Manigand; Centre d'histoire de Sciences Po. Histoire@Politique : revue du Centre d'histoire de Sciences Po, Centre d'histoire de Sciences Po, 2009. ⟨hal-03459979⟩

Share

Metrics

Record views

11