Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La crise de 2008 et la productivité totale des facteurs des entreprises françaises

Résumé : Nous mesurons la productivité totale des facteurs (PTF) de plus de 2 millions d'entreprises françaises entre 2002 et 2011, réparties en 6 grands secteurs : manufacturier, construction, services de basses et moyennes technologies, services de hautes technologies, autres services, services financiers et immobilier. Nous observons que la crise s'est traduite par une baisse transitoire de la PTF, à l'exception des services de hautes technologies ou de la construction. Les plus grandes entreprises ont des niveaux de productivité plus élevés et ont mieux résisté à la crise de 2008. La crise a stoppé les effets d'apprentissage des firmes, si bien que le peu de croissance (de la TFP) observé après 2008 vient des phénomènes de réallocation des ressources entre entreprises. Enfin, la crise de 2008 a significativement altéré la corrélation entre investissement et croissance de la PTF, l'investissement post-2008 étant associé à un ralentissement de la croissance de la PTF. Des changements de la nature des investissements tout autant que des effets de volume peuvent expliquer l'inefficacité de l'investissement après la crise.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03459715
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 1, 2021 - 3:05:06 AM
Last modification on : Friday, March 25, 2022 - 3:40:46 AM

File

09-2015-guillou-la-crise-de-20...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Sarah Guillou, Lionel Nesta. La crise de 2008 et la productivité totale des facteurs des entreprises françaises. Revue de l'OFCE, Presses de Sciences Po, 2015, pp.55 - 74. ⟨10.3917/reof.142.0055⟩. ⟨hal-03459715⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

5