Réformes de l'Etat et transformations démocratiques : le poids des héritages - Sciences Po Access content directly
Books Year : 2007

Réformes de l'Etat et transformations démocratiques : le poids des héritages

Philippe Bezes

Abstract

Le lien d’interdépendance entre le développement des démocraties et la mise en place des administrations bureaucratiques dans les pays occidentaux, du début du XIXe siècle au milieu du XXe, constitue un phénomène largement repéré. La réflexion sur cette articulation est au coeur de nombreux travaux de sociologie historique de l’État inspirés des propositions initiales de Max Weber. Dans la perspective wébérienne, la mise en place d’une administration professionnalisée, dépolitisée et rationalisée est, on le sait, l’instrument constitutif de la formation des États parce qu’elle rend possible le monopole de la violence physique légitime mais elle est aussi ce par quoi se met en place la démocratie . La bureaucratie, par sa forme organisationnelle ordonnée, prévisible et légale, est en effet le fondement d’un traitement égal et impersonnel de tous les citoyens sur la base de règles générales, préétablies et connues de tous. Elle est également un agent de la démocratisation sociale parce qu’en valorisant le diplôme, dans l’accès aux positions administratives, elle participe au nivellement des différences sociales et à l’expansion du système éducatif. [Premier paragraphe de l'introduction]
Not file

Dates and versions

hal-03459548 , version 1 (19-12-2022)

Identifiers

Cite

Philippe Bezes (Dir.). Réformes de l'Etat et transformations démocratiques : le poids des héritages. Philippe Bezes. Presses de Sciences Po, 2 (35), pp.222, 2007, Critque international, 9782724630930. ⟨hal-03459548⟩
8 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More