Le bas niveau des taux longs : exception ou normalisation ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2005

Le bas niveau des taux longs : exception ou normalisation ?

(1) , (1) , (1) , (1) , (1)
1

Abstract

Entérinée dans un discours d’Alan Greenspan le 16 février 2005, l’énigme de l’inertie des taux d’intérêt longs publics américains face au resserrement de la politique monétaire n’est toujours pas résolue. L’évaluation des forces en présence (faiblesse de l’aversion au risque, interventions massives sur le marché des changes, ...) ne permet pas d’avoir un diagnostic rétrospectif tranché, mais leur normalisation supposée à l’horizon 2 006 nous amène à privilégier l’hypothèse d’une remontée progressive et modérée des taux d’intérêt longs. Dans un environnement moins inflationniste et malgré l’ampleur des déséquilibres à résoudre, ce scénario suppose que la référence pertinente pour juger du niveau et de l’évolution des taux longs est celle des années 1960 et non plus celle des années 1970-1980.
Fichier principal
Vignette du fichier
2005-10-mathieu-le-bas-niveau-des-taux-longs-exception-ou-normalisation.pdf (305.41 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03459038 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

Hélène Baudchon, Catherine Mathieu, Paola Veroni, Danielle Schweisguth, Xavier Timbeau. Le bas niveau des taux longs : exception ou normalisation ?. Revue de l'OFCE, 2005, 95, pp.185 - 209. ⟨10.3917/reof.095.0185⟩. ⟨hal-03459038⟩
2 View
3 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More