Unité et pluralité du cycle européen - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2001

Unité et pluralité du cycle européen

Guilhem Bentoglio
  • Function : Author
Matthieu Lemoine
  • Function : Author
  • PersonId : 954754

Abstract

Cet article mobilise une classe particulière de modèles à composantes inobservables pour s’intéresser au partage de la trajectoire des PIB des pays de la zone euro et de cette zone elle-même entre tendances de long terme et cycles conjoncturels, à partir de données trimestrielles couvrant l’ensemble des quatre décennies 1960 à 1990. L’attention est portée prioritairement sur la caractérisation des mouvements cycliques. Trois approches sont confrontées. Elles identifient respectivement les cycles européens à partir du PIB agrégé de la zone euro (comparativement aux cycles américains dans le cadre d’un modèle bivarié avec les États-Unis) ; à partir de l’agrégation des cycles nationaux extraits des modèles univariés propres à chaque pays de la zone ; enfin, à partir d’un modèle multivarié, qui regroupe l’ensemble des pays de la zone euro (moins le Luxembourg et l’Irlande) et qui permet d’assimiler le cycle agrégé de celle-ci à un cycle commun aux différents pays membres, engendré par des chocs de nature symétrique. La convergence entre les résultats de ces trois approches est satisfaisante et débouche ainsi sur une vision assez robuste du mouvement cyclique global de la zone euro. Le mouvement cyclique de cette zone apparaît cependant pluriel à un double titre : il mêle pour moitié environ des oscillations courtes, liées au comportement de stockage, et, pour l’autre moitié, des fluctuations plus lentes, qui recouvrent les rythmes fondamentaux de l’investissement ; les cycles nationaux des pays membres sont partiellement unifiés, mais pas encore réductibles à la composante commune qui transparaît dans le cycle agrégé du PIB européen. Cette composante commune et symétrique ne contribue que pour un tiers environ à l’ensemble des dynamiques cycliques nationales. Celles-ci restent marquées par l’impact de chocs asymétriques, qui sont à l’origine, d’une part, de la distinction entre un groupe « germanique » et un groupe « latin » et, d’autre part, d’une seconde distinction entre la France et le reste du groupe « latin ». Ces oppositions, souvent liées aux tensions de nature monétaire et financière entre pays européens, semblent progressivement s’atténuer, en dépit de résurgences prononcées, à la suite notamment de l’unification allemande. On peut cependant attendre de la réalisation de l’union monétaire la poursuite de cette atténuation. La définition d’un policy mix bien équilibré devrait néanmoins prendre en compte la pluralité persistante des cycles européens.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
2001-07-lemoine-unite-et-pluralite-du-cycle-europeen.pdf (383.22 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03458556 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

Guilhem Bentoglio, Jacky Fayolle, Matthieu Lemoine. Unité et pluralité du cycle européen. Revue de l'OFCE, 2001, 78, pp.9 - 73. ⟨10.3917/reof.078.0009⟩. ⟨hal-03458556⟩

Collections

SCIENCESPO
1 View
7 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More