Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Barelwis versus Déobandis : politisation des lignes de fracture doctrinale et radicalisation identitaire au Pakistan

Résumé : Le Pakistan est un Etat créé en 1947 au nom de l’islam pour rassembler les musulmans de l’ex-Empire des Indes britanniques. En mobilisant le référent islamique de manière non spécifique et souvent contradictoire, le fondateur du pays, Mohammad Ali Jinnah, avait préparé le terrain d’une islamisation de l’Etat pakistanais très graduelle, mais tout autant conflictuelle. C’est en effet quand il a fallu définir « l’islam » au nom duquel le pays avait été créé que les conflits politiques ont commencé. Une crise identitaire aiguë a été la constante de la jeune histoire du Pakistan qui a donc été le théâtre d’une compétition entre groupes concurrents. Loin d’être facteur de cohésion nationale, le répertoire islamique du politique, omniprésent, a bien plutôt joué comme force de fragmentation de l’autorité. Personne ne détient véritablement de monopole en termes de gestion du sacré...
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03455393
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 29, 2021 - 4:04:30 PM
Last modification on : Tuesday, November 30, 2021 - 3:46:08 AM

Identifiers

Collections

Citation

Alix Philippon. Barelwis versus Déobandis : politisation des lignes de fracture doctrinale et radicalisation identitaire au Pakistan. [Rapport de recherche] Centre de recherches internationales; Groupe Sociétés, Religions, Laïcités. 2017. ⟨hal-03455393⟩

Share

Metrics

Record views

16