Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Jusqu'où peut-on privatiser la défense ?

Résumé : S'il est un domaine où la modernisation de l'Etat dispose en France d'un vaste champ de manoeuvre, c'est bien celui de la loi de programmation militaire 2003-2008. La défense, qui a la charge de ces biens publics supérieurs que sont la paix et la sécurité, doit rendre compte à la nation de ce qu'elle dépense. Or il devient de plus en plus difficile de concilier les contraintes budgétaires et les objectifs stratégiques, car le coût des armées modernes, de leur organisation et de leurs équipements est en constante augmentation. Un des moyens, pour les pouvoirs publics, d'améliorer l'efficacité de la dépense est de nouer des relations contractuelles avec le secteur privé. Ces partenariats public-privé ont été mis en oeuvre dans la dernière décennie au Royaume-Uni. Il n'est pas sûr, pourtant, qu'ils puissent être poussés très loin sans entamer la souveraineté de l'Etat et la vocation même de la défense.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03416772
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 5, 2021 - 12:44:49 PM
Last modification on : Monday, March 14, 2022 - 11:08:07 AM

Identifiers

Citation

Renaud Bellais, Martial Foucault. Jusqu'où peut-on privatiser la défense ?. Sociétal, 2003, 40 (2), pp.43 - 46. ⟨hal-03416772⟩

Share

Metrics

Record views

16