La croissance européenne perturbée par un cycle de courte période - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Economie et Statistique / Economics and Statistics Year : 2003

La croissance européenne perturbée par un cycle de courte période

, (1) , (2)
1
2

Abstract

How should we react when economic indicators convey conflicting signals, signs of an apparently troubled and hesitant economic situation, as in 1998? How should we interpret economic deviations between European countries? A cyclical analysis of the European countries’ GDPs can shed light on these questions, which are central to both cyclical economists and economic policy bodies. An observation of the euro zone at an aggregate level over a long period shows that the European business cycle actually breaks down into two cycles of distinct periods. In addition to the generally studied fluctuations, which are decennial and related to investment movements, there is a short cycle of approximately three years linked to stock variations. These two distinct cycles can be combined for an easier interpretation of the apparently hesitant episodes in the business cycle and for an assessment of the advisability of an economic policy decision, given the time taken for it to reach the real economy. A short cycle can be found in most of the euro zone countries. These national short cycles bear similar curves to the aggregate zone cycle. However, the shortrun cyclical fluctuations cannot come down to a single European component. Groups of countries appear •headed by Germany, France and Italy •whose synchronisation varies over time. Hence a country in the zone may deviate from the European business cycle. This raises the question of the distribution of European economic policy roles and the pertinent level of action.
Comment réagir quand les indicateurs conjoncturels donnent des signaux divergents, signes d’une situation économique en apparence troublée et hésitante, comme par exemple en 1998? Comment interpréter les écarts de conjoncture entre les pays européens? Ces questions, cruciales pour le conjoncturiste comme pour les instances de politique économique, peuvent être éclairées par l’analyse cyclique des PIB des pays européens. Si l’on observe la zone euro au niveau agrégé sur longue période, le cycle conjoncturel européen se décompose en fait en deux cycles de périodes distinctes: aux fluctuations généralement étudiées, d’ordre décennal et liées aux mouvements de l’investissement, s’ajoute un cycle court, d’environ trois ans, lié aux variations de stocks. La combinaison de ces deux cycles distincts permet d’interpréter plus aisément des épisodes apparemment hésitants de la conjoncture et d’apprécier l’opportunité d’une décision de politique économique, étant donnés les délais de diffusion à l’économie réelle. Un cycle de courte période se retrouve dans la plupart des pays de la zone euro. Ces cycles courts nationaux présentent des profils analogues à celui de la zone agrégée. Cependant, les fluctuations cycliques de court terme ne peuvent se réduire à une unique composante européenne: des groupes de pays apparaissent, conduits par l’Allemagne, la France et l’Italie, dont la synchronisation varie au cours du temps. Ainsi, un pays de la zone peut s’écarter de la conjoncture européenne, ce qui pose la question de la répartition des rôles en termes de politique économique européenne et du niveau d’action pertinent.
Not file

Dates and versions

hal-03416767 , version 1 (05-11-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03416767 , version 1
  • SCIENCESPO : 2441/2134

Cite

Guilhem Bentoglio, Jacky Fayolle, Matthieu Lemoine. La croissance européenne perturbée par un cycle de courte période. Economie et Statistique / Economics and Statistics, 2003, 359-360, pp.83 - 100. ⟨hal-03416767⟩

Collections

SCIENCESPO OFCE
6 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More