Dispositions et situation : la démocratie mise à l'épreuve - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2007

Dispositions et situation : la démocratie mise à l'épreuve

(1)
1

Abstract

Pierre Favre reconnaît à la sociologie des « effets pervers » de Raymond Boudon [Boudon, 1977] un grand mérite, celui de mettre en évidence la dimension synchronique des phénomènes sociaux et les effets, souvent ni voulus ni prévus, des « logiques de situation », c'est-à-dire l'agencement particulier d'éléments caractéristiques de la situation à laquelle les acteurs sont confrontés à un moment donné (nombre de candidats à un concours, nombre de postes offerts, etc.). Il lui reproche toutefois dans le même temps d'évacuer la dimension diachronique des phénomènes, les conditions qui donnent naissance à ces situations particulières, et notamment le jeu des « dispositions » des acteurs définis comme « l'ensemble des schèmes intériorisés qui déterminent la manière dont l'individu agit concrètement à chaque moment de sa vie » [Favre, 1980, p. 1267], notion proche de « l'habitus » de Pierre Bourdieu. Pour penser la dynamique sociale, il est indispensable, aux yeux de Pierre Favre, d'articuler logiques de situation et jeu des dispositions plutôt que de les opposer. C'est ce que nous essaierons de démontrer à partir d'une enquête expérimentale « Démocratie 2000 » réalisée au Cevipof avec Paul Sniderman [Grunberg, Mayer et Sniderman 2002], enquête conçue pour tester la consistance et la cohérence des opinions des Français à l'égard de la démocratie. [Premier paragraphe]
Not file

Dates and versions

hal-03415917 , version 1 (05-11-2021)

Identifiers

Cite

Nonna Mayer. Dispositions et situation : la démocratie mise à l'épreuve. Pierre Favre; Olivier Fillieule; Fabien Jobard. L'atelier du politiste, Éditions La Découverte, pp.149 - 161, 2007, 9782707151933. ⟨hal-03415917⟩
5 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More