L’invention de la république américaine - Archive ouverte HAL Access content directly
Books Year : 2008

L’invention de la république américaine

(1)
1

Abstract

Peuple jeune, réputé sans histoire, les Américains sont les plus vieux républicains du monde. Inventeurs d’une nouvelle science du gouvernement, ils tirent une grande fierté de l’apothéose constitutionnelle qui clôture leur révolution. Le culte du Livre de la République, les serments de fidélité, les fêtes républicaines, la recherche obsessionnelle des « intentions premières » des Fondateurs manifestent un véritable fétichisme des origines. Propagandistes-nés, les Américains cherchèrent très tôt à exporter leurs idées. Ils eurent quelques succès auprès de nos constituants... Mais ils furent aussi marqués, beaucoup plus qu’on ne le croit, par le discours des Lumières. Leur découverte ? La république n’est pas la démocratie. Son objet est de contenir les passions de la multitude au nom des principes d’une sage représentation. L’extension du suffrage, l’abolition de l’esclavage, la création de nouveaux droits pour les femmes et les minorités ethniques sont les grandes étapes d’un lent processus de démocratisation, étalé sur près de trois siècles.
Not file

Dates and versions

hal-03415848 , version 1 (05-11-2021)

Identifiers

Cite

Denis Lacorne. L’invention de la république américaine. Hachette Livre, pp.352, 2008. ⟨hal-03415848⟩
10 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More