Skip to Main content Skip to Navigation
Books

L’invention de la république américaine

Résumé : Peuple jeune, réputé sans histoire, les Américains sont les plus vieux républicains du monde. Inventeurs d’une nouvelle science du gouvernement, ils tirent une grande fierté de l’apothéose constitutionnelle qui clôture leur révolution. Le culte du Livre de la République, les serments de fidélité, les fêtes républicaines, la recherche obsessionnelle des « intentions premières » des Fondateurs manifestent un véritable fétichisme des origines. Propagandistes-nés, les Américains cherchèrent très tôt à exporter leurs idées. Ils eurent quelques succès auprès de nos constituants... Mais ils furent aussi marqués, beaucoup plus qu’on ne le croit, par le discours des Lumières. Leur découverte ? La république n’est pas la démocratie. Son objet est de contenir les passions de la multitude au nom des principes d’une sage représentation. L’extension du suffrage, l’abolition de l’esclavage, la création de nouveaux droits pour les femmes et les minorités ethniques sont les grandes étapes d’un lent processus de démocratisation, étalé sur près de trois siècles.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03415848
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 5, 2021 - 5:54:47 AM
Last modification on : Tuesday, January 18, 2022 - 11:42:04 AM

Identifiers

Collections

Citation

Denis Lacorne. L’invention de la république américaine. Hachette Livre, pp.352, 2008. ⟨hal-03415848⟩

Share

Metrics

Record views

9