HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le paradoxe norvégien

Résumé : La Norvège s'est longtemps caractérisée par sa cohésion sociale et son consensus autour de valeurs telles que la solidarité et le refus de l'exclusion. Le fait qu'un parti populiste, sinon d'extrême droite, le Parti du progrès, ait obtenu pour la deuxième fois consécutive plus de 22 % des suffrages aux élections législatives constitue donc une véritable énigme. N'est-ce pas la constante préoccupation, non seulement des principaux acteurs politiques, mais de la société, d'éviter à tout prix les conflits ouverts, qu'ils soient publics ou privés, qui est paradoxalement responsable de ce résultat? Dès lors que le « politiquement correct » empêche les partis traditionnels d'aborder clairement des questions qui inquiètent l'opinion, ceux-ci laissent le champ libre à des mouvements extérieurs au système politique traditionnel. Le consensus social tend aujourd'hui à être contesté, sinon remis en question par la montée en puissance du Parti du progrès. Le modèle norvégien va-t-il y résister?
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03415506
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 4, 2021 - 10:58:05 PM
Last modification on : Tuesday, January 18, 2022 - 11:42:04 AM

Identifiers

Collections

Citation

André Grjebine. Le paradoxe norvégien. Nordiques, Paris : Institut Choiseul, 2011, pp.39 - 50. ⟨hal-03415506⟩

Share

Metrics

Record views

9