Le paradoxe norvégien - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Nordiques Year : 2011

Le paradoxe norvégien

(1)
1

Abstract

La Norvège s'est longtemps caractérisée par sa cohésion sociale et son consensus autour de valeurs telles que la solidarité et le refus de l'exclusion. Le fait qu'un parti populiste, sinon d'extrême droite, le Parti du progrès, ait obtenu pour la deuxième fois consécutive plus de 22 % des suffrages aux élections législatives constitue donc une véritable énigme. N'est-ce pas la constante préoccupation, non seulement des principaux acteurs politiques, mais de la société, d'éviter à tout prix les conflits ouverts, qu'ils soient publics ou privés, qui est paradoxalement responsable de ce résultat? Dès lors que le « politiquement correct » empêche les partis traditionnels d'aborder clairement des questions qui inquiètent l'opinion, ceux-ci laissent le champ libre à des mouvements extérieurs au système politique traditionnel. Le consensus social tend aujourd'hui à être contesté, sinon remis en question par la montée en puissance du Parti du progrès. Le modèle norvégien va-t-il y résister?
Not file

Dates and versions

hal-03415506 , version 1 (04-11-2021)

Identifiers

Cite

André Grjebine. Le paradoxe norvégien. Nordiques, 2011, 23, pp.39 - 50. ⟨hal-03415506⟩
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More