Ancrage local et (dé)construction scolaire de la xénophobie : les effets de lieu sur les représentations de l’étranger chez les lycéens de quartiers populaires à Johannesburg - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Hérodote - Revue de géographie et de géopolitique Year : 2019

Ancrage local et (dé)construction scolaire de la xénophobie : les effets de lieu sur les représentations de l’étranger chez les lycéens de quartiers populaires à Johannesburg

(1)
1

Abstract

How postapartheid schools mediate xenophobia. Site effects on learners’ subjectivities towards foreignness in low-income schools of Johannesburg - The paper explores how notions of foreignness and belonging among high school learners vary according to the location of their schools, based on a comparison of three low-income areas in Johannesburg. Conceptualizing xenophobia as a political discourse, it demonstrates that the hegemonic conception of citizenship based on indigeneity taken by the South African national trajectory is locally mediated through site effects and the schools’ organizational habitus. Learners develop more inclusive attitudes towards international migrants in pan-African Yeoville, and more exclusive attitudes towards international and some internal rural migrants in the townships of Alexandra and Orlando East. This is due to differential local demographic transformations and (anti) xenophobic mobilisations, interactions with migrants, institutional filtering in schools, and the practices of the school staff.
L’article explore comment les représentations de l’étranger chez des lycéens varient selon les lieux où ils sont scolarisés, à partir d’une enquête dans trois quartiers populaires de Johannesburg. En abordant la xénophobie comme un discours politique, il montre que la conception hégémonique de la citoyenneté basée sur l’indigénéité que prend la trajectoire nationale sud-africaine est nuancée par des effets de lieu et l’habitus organisationnel des lycées. Les lycéens ont des attitudes plus inclusives envers les migrants internationaux dans le quartier panafricain et central de Yeoville, et plus exclusive envers les migrants internationaux et venus de régions rurales dans les townships d’Alexandra et Orlando Est. Ces différences s’expliquent par les transformations démographiques et les mobilisations (anti) xénophobes locales, les interactions avec des migrants, le filtrage institutionnel scolaire, et les pratiques du personnel scolaire.
Not file

Dates and versions

hal-03413584 , version 1 (03-11-2021)

Identifiers

Cite

Jeanne Bouyat. Ancrage local et (dé)construction scolaire de la xénophobie : les effets de lieu sur les représentations de l’étranger chez les lycéens de quartiers populaires à Johannesburg. Hérodote - Revue de géographie et de géopolitique, 2019, 2019/3 (174), pp.65 - 84. ⟨10.3917/her.174.0065⟩. ⟨hal-03413584⟩
10 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More